fbpx
Fibrome Utérin : Quels aliments peuvent traiter un fibrome

Fibrome Utérin : Quels aliments peuvent traiter un fibrome

Un régime alimentaire adapté peut vous aider à lutter contre les fibromes et à atténuer les symptômes.

Fibromes : Définition et mode de détection

Les fibromes utérins, également appelés myomes, sont des tumeurs bénignes qui apparaissent principalement sur la paroi interne et externe de l’utérus, dans la cavité pelvienne. Ces tumeurs peuvent être aussi petites qu’une graine de tournesol et peuvent devenir plus grosses qu’un melon. Certaines femmes n’ont qu’un seul fibrome, tandis que d’autres en ont plusieurs à la fois. Les fibromes volumineux peuvent même agrandir la taille de l’utérus si ils ne sont pas traités.

Quelles sont les causes des fibromes ?

Les femmes noires sont deux à trois fois plus exposées au risque de développer des fibromes. Les menstruations précoces, le surpoids ou l’obésité et les grossesses moins nombreuses ou inexistantes peuvent augmenter le risque de fibromes en raison de l’exposition plus longue ou plus importante aux œstrogènes.

D’autres facteurs de risque de développer des fibromes utérins sont : Un mauvais métabolisme des œstrogènes ; l’exposition aux xénoestrogènes comme les plastiques et les pesticides ; une carence en vitamine D ; l’hypertension artérielle ; un régime alimentaire riche en viande rouge ; la consommation régulière d’alcool ; un régime alimentaire pauvre en légumes verts.

Quels sont les symptômes du fibrome utérin ?

Certaines femmes ne présentent aucun symptôme et découvrent la présence de fibromes lors d’un examen pelvien ou d’une échographie prénatale chez le médecin. Selon la taille et l’emplacement des fibromes, ils peuvent provoquer des symptômes tels que :

  • des douleurs dans le bassin ou le bas du dos
  • une pression ou sensation d’encombrement dans le bas-ventre
  • des saignement entre les règles
  • des douleurs pendant les rapports sexuels
  • des saignements menstruels abondants avec caillots
  • des saignements intermenstruels (saignements entre les règles)
  • des menstruations prolongées
  • les fausses couches
  • difficultés à tomber enceinte
  • crampes
  • envie d’uriner
  • mictions fréquentes

Évitez les aliments riches en œstrogènes lorsque vous souffrez de fibromes

Les fibromes sont hormono-dépendants et comme l’œstrogène stimule le développement de la muqueuse utérine, une trop grande quantité peut favoriser la croissance des fibromes. Par conséquent, évitez les aliments à forte teneur en œstrogènes ou riches en phyto-œstrogènes, tels que :

  • le lait de soja
  • les fèves de soja
  • le tofu et tempeh
  • les fromages gras, crèmes et beurres
  • les glaces
  • le chocolat
  • la viande rouge
  • le vin rouge
  • les graisses animales
  • toutes les viandes traitées aux hormones provenant de l’élevage industriel

Quels aliments éviter en cas de fibrome ?

  • les glucides raffinés, par exemple le pain blanc, les pâtes, le riz blanc, le pain, etc.
  • les huiles hydrogénées et raffinées comme la margarine, les aliments frits, etc.
  • les aliments contenant du gluten comme le blé, l’épeautre, etc.
  • le sucre raffiné
  • l’alcool
  • les produits laitiers
  • les aliments riches en sel
  • les jus de fruits
  • la caféine
  • les viandes transformées à forte teneur en matières grasses
  • les édulcorants artificiels comme l’aspartame et l’acésulfame de potassium

Les meilleurs aliments pour réduire le fibrome

Les meilleurs aliments biologiques à manger quand on souffre de fibromes sont :

  • le poisson, les huîtres et les moules
  • une consommation modeste d’œufs
  • consommer plusieurs fois par semaine des citrons et des citrons verts
  • les aliments végétariens riches en fer comme les épinards, les graines de courge, le quinoa, le brocoli, les abricots, l’amarante
  • les légumes crucifères comme le brocoli, le chou-fleur, etc.
  • betteraves, radis, panais
  • les céréales complètes cuites sans gluten comme le riz brun, le millet, l’amarante, etc.
  • des légumes à feuilles vertes pour aider le foie à se désintoxiquer et à éliminer l’excès d’œstrogènes
  • les légumineuses telles que les haricots noirs et les lentilles
  • les aliments riches en bêta-carotène comme les carottes, les patates douces, les légumes à feuilles et les courges musquées
  • des herbes culinaires fraîches comme le basilic, la ciboulette, le persil, etc.
  • des tisanes aux propriétés soulageant le foie comme le chardon-Marie, l’artichaut et le pissenlit
  • des herbes comme la fucus de la vessie et la mousse d’Irlande
  • les acides gras essentiels comme l’huile d’olive, l’huile de pépins de courge, etc.

Un autre moyen très efficace de soutenir le traitement des fibromes est de consommer régulièrement du congee, une bouillie de riz. Mais à la place du riz blanc, utilisez un mélange de riz brun et de millet (50/50).

Vous trouverez plus d’informations et la recette dans mon article :

Congee: Bienfaits pour la santé et comment cuisiner cette bouillie de riz 

FIBROME UTÉRIN : TRAITEMENT PAR L’ACUPUNCTURE ET DES HERBES CHINOISES

Je traite l’acné, la neurodermatite, le psoriasis et la rosacée dans ma pratique à Paris et à Barcelone avec de l’acupuncture, des plantes chinoises et un changement de régime.

Le traitement peut aider à réduire la taille des fibromes et soulager les symptômes qui peuvent survenir tels que: douleurs menstruelles, saignements intermenstruels, etc.

Réservez votre rendez-vous, sur place ou en ligne.

Yoga des Hormones: Équilibrez vos hormones pour une santé optimale

Yoga des Hormones: Équilibrez vos hormones pour une santé optimale

Histoire du yoga des hormones

Le Yoga des hormones est une forme de yoga développée par Dinah Rodriguez, un auteur brésilien et professeur de yoga. Son objectif était d’abord d’aider les femmes qui souffrent d´effets secondaires indésirables de la ménopause. Mais incidemment, elle a découvert que les bienfaits profitent à toutes les femmes souffrant de l’un des nombreux problèmes causés par les déséquilibres hormonaux.

Dans cet article, nous découvrirons tout ce que vous devez savoir sur l’hormonothérapie et comment elle vous sera bénéfique.

Qu’est-ce que le yoga thérapie hormonale (YTH) ?

Il s’agit d’une pratique holistique qui a pour effet de réactiver la production d’hormones, et qui a par conséquence d’améliorer et même d´éliminer certains déséquilibres hormonaux.

Le YTH comprend un ensemble fixe de postures de yoga, de techniques de respiration et de visualisations. Il s’inspire principalement des poses et des pratiques de yoga hatha et kundalini.

Les techniques de respiration (pranayama) et les poses de yoga activent les glandes suivantes: l’hypophyse, la thyroïde, les glandes surrénales et les ovaires. La stimulation de ces glandes est augmentée par l’utilisation de mudras et de bandhas en association avec une technique énergétique tibétaine.

Bandhas sont des verrous énergétiques, tandis que les mudras sont des gestes avec les doigts et les mains.

Les deux sont utilisés pour aider le flux d’énergie dans certaines parties du corps.

Le Yoga des hormones, c’est pour qui ?

La thérapie peut réactiver les glandes et traiter les hormones faibles ou déséquilibrées. Elle est donc utile pour les femmes de tout âge, à la fois pour :

  • Aider des femmes faisant face à des difficultés à concevoir, des troubles menstruels, des kystes ovariens, des problèmes de sécheresse vaginale et une faible libido.
  • Prévenir les symptômes de la péri- et de la ménopause. Les niveaux d’hormones commençant à baisser environ à 35 ans.

Techniques utilisées dans le yoga hormonal

Les techniques utilisées dans la pratique comprennent: les asanas (poses de yoga), le pranayama, les mudras, les bandhas, et la visualisation. Nous travaillons également avec les chakras. Afin de stimuler les glandes, nous pratiquons des asanas dynamiques, ainsi qu’une respiration puissante.

Différents types de techniques de respiration sont pratiqués pendant le cours. Pour stimuler les glandes, nous utilisons des techniques de pranayama impliquant une forte respiration abdominale. Par exemple, la respiration complète et la respiration de feu. Une forte respiration abdominale déplace le Qi, « prana », dans le corps et améliore ainsi la circulation vers les glandes.

Ces techniques de respiration peuvent également être utilisées quotidiennement lorsque vous cherchez à trouver un peu plus de calme ou de concentration.

Le yoga thérapie hormonale (YTH) comprend des poses de yoga de base, il n’est donc pas nécessaire d’avoir une expérience quelconque en yoga pour commencer la thérapie. Vous serez guidé étape par étape à travers chaque pose, ainsi qu’avec les techniques de respiration.

La relaxation est également une partie importante de la thérapie. Nous pratiquons le yoga nidra, un style de yoga relaxant et méditatif qui vous met en état de rêve. Cette pratique génère d’énormes bienfaits pour votre bien-être mental et votre sommeil.

Quels sont les bienfaits ?

Cette thérapie holistique offre une foule de bienfaits mentaux et physiques pour les femmes de tous âges qui souffrent de déséquilibres hormonaux.

Gérer les symptômes de la ménopause

Aucune femme ne devrait avoir à faire face aux symptômes de la ménopause. Le YTH offre une alternative naturelle et sans médicaments à l’Hormonothérapie Substitutive (THS), pour aider à soulager les symptômes de la ménopause:

• Bouffées de chaleur

• Sécheresse urogénitale

• Sueurs nocturnes

• Insomnie et troubles du sommeil

• Anxiété et tristesse

• Changements dans les périodes menstruelles

• Prévention de l’ostéoporose

Infertilité

L’infertilité est souvent liée à de faibles niveaux d’hormones et à d’autres déséquilibres hormonaux. Ce type de yoga stimule donc les glandes productrices d’hormones et contribue à améliorer par conséquent les problèmes d’infertilité.

Une pratique régulière du yoga hormonal favorise aussi le développement d’une relation positive avec votre corps et vous apprend à l’aimer et le nourrir.

Le stress et l’anxiété

De plus, le yoga hormonal aide à atténuer les symptômes de stress et d’anxiété et développe votre capacité à vous calmer et à reprendre le contrôle de vous-même. Les techniques de relaxation méditative et de visualisation vous apprennent à vous concentrer moins sur vos pensées et davantage sur le moment présent. En plus, vous apprenez à utiliser ces techniques et les pratiquer vous-même en cas de besoin.

Syndrome prémenstruel (SPM)

En outre, la thérapie hormonale de yoga peut réduire et même guérir les déséquilibres hormonaux au cours des règles: seins sensibles, crampes, sauts d’humeur, fringales, problèmes de digestion et autres.

La pratique régulière permet d’augmenter la circulation sanguine dans les organes reproducteurs et équilibre les hormones.

Plus de bienfaits du Yoga Thérapie Hormonale

Autres déséquilibres où le yoga hormonal peut aider:

• Insomnie

Règles douloureuses

• Incontinence

• Syndrome du canal carpien

• Hypothyroïdie

• Ovaires polykystiques

• Faible libido

• Dépression et instabilité émotionnelle

• Absence / perte de menstruation (aménorrhée) 

De plus, voici quelques autres façons dont le yoga des hormones peut vous aider:

• Équilibre le système immunitaire

• Améliore la beauté de la peau

• Équilibre le système nerveux autonome

• Améliore la circulation et la guérison

• Perte de poids

• Accroître la flexibilité

• Équilibrer les émotions

• Développer une conscience d’une alimentation et d’un mode de vie sains

Quand faut-il éviter le yoga des hormones ?

Certes, il existe certaines conditions pour lesquelles le yoga hormonal n´est pas recommandé. Par conséquent, contactez un médecin si vous avez ou avez déjà eu:

  • Grossesse acutelle
  • Cancer du sein ou des ovaires
  • Problèmes psychiatriques
  • Problèmes cardiaques
  • Hyperthyroïdie importante
  • Hypertension importante
  • Gros myomes / fibromes utérins
  • Endométriose avancée
  • Douleurs abdominales non diagnostiquées
  • Operation récente
  • Maladies cardiovasculaires graves
  • Ostéoporose avancée
  • Inflammation de l’oreille interne

En conclusion, le Yoga Thérapie Hormonale offre une alternative naturelle à l’Hormonothérapie Substitutive (THS). Plus important encore, lorsqu’elle est pratiquée régulièrement, elle peut atténuer les symptômes des déséquilibres hormonaux. Ainsi, le yoga thérapie hormonale vous aidera à vous sentir mieux !