fbpx
Fibrome Utérin : Quels aliments peuvent traiter un fibrome

Fibrome Utérin : Quels aliments peuvent traiter un fibrome

Un régime alimentaire adapté peut vous aider à lutter contre les fibromes et à atténuer les symptômes.

Fibromes : Définition et mode de détection

Les fibromes utérins, également appelés myomes, sont des tumeurs bénignes qui apparaissent principalement sur la paroi interne et externe de l’utérus, dans la cavité pelvienne. Ces tumeurs peuvent être aussi petites qu’une graine de tournesol et peuvent devenir plus grosses qu’un melon. Certaines femmes n’ont qu’un seul fibrome, tandis que d’autres en ont plusieurs à la fois. Les fibromes volumineux peuvent même agrandir la taille de l’utérus si ils ne sont pas traités.

Quelles sont les causes des fibromes ?

Les femmes noires sont deux à trois fois plus exposées au risque de développer des fibromes. Les menstruations précoces, le surpoids ou l’obésité et les grossesses moins nombreuses ou inexistantes peuvent augmenter le risque de fibromes en raison de l’exposition plus longue ou plus importante aux œstrogènes.

D’autres facteurs de risque de développer des fibromes utérins sont : Un mauvais métabolisme des œstrogènes ; l’exposition aux xénoestrogènes comme les plastiques et les pesticides ; une carence en vitamine D ; l’hypertension artérielle ; un régime alimentaire riche en viande rouge ; la consommation régulière d’alcool ; un régime alimentaire pauvre en légumes verts.

Quels sont les symptômes du fibrome utérin ?

Certaines femmes ne présentent aucun symptôme et découvrent la présence de fibromes lors d’un examen pelvien ou d’une échographie prénatale chez le médecin. Selon la taille et l’emplacement des fibromes, ils peuvent provoquer des symptômes tels que :

  • des douleurs dans le bassin ou le bas du dos
  • une pression ou sensation d’encombrement dans le bas-ventre
  • des saignement entre les règles
  • des douleurs pendant les rapports sexuels
  • des saignements menstruels abondants avec caillots
  • des saignements intermenstruels (saignements entre les règles)
  • des menstruations prolongées
  • les fausses couches
  • difficultés à tomber enceinte
  • crampes
  • envie d’uriner
  • mictions fréquentes

Évitez les aliments riches en œstrogènes lorsque vous souffrez de fibromes

Les fibromes sont hormono-dépendants et comme l’œstrogène stimule le développement de la muqueuse utérine, une trop grande quantité peut favoriser la croissance des fibromes. Par conséquent, évitez les aliments à forte teneur en œstrogènes ou riches en phyto-œstrogènes, tels que :

  • le lait de soja
  • les fèves de soja
  • le tofu et tempeh
  • les fromages gras, crèmes et beurres
  • les glaces
  • le chocolat
  • la viande rouge
  • le vin rouge
  • les graisses animales
  • toutes les viandes traitées aux hormones provenant de l’élevage industriel

Quels aliments éviter en cas de fibrome ?

  • les glucides raffinés, par exemple le pain blanc, les pâtes, le riz blanc, le pain, etc.
  • les huiles hydrogénées et raffinées comme la margarine, les aliments frits, etc.
  • les aliments contenant du gluten comme le blé, l’épeautre, etc.
  • le sucre raffiné
  • l’alcool
  • les produits laitiers
  • les aliments riches en sel
  • les jus de fruits
  • la caféine
  • les viandes transformées à forte teneur en matières grasses
  • les édulcorants artificiels comme l’aspartame et l’acésulfame de potassium

Les meilleurs aliments pour réduire le fibrome

Les meilleurs aliments biologiques à manger quand on souffre de fibromes sont :

  • le poisson, les huîtres et les moules
  • une consommation modeste d’œufs
  • consommer plusieurs fois par semaine des citrons et des citrons verts
  • les aliments végétariens riches en fer comme les épinards, les graines de courge, le quinoa, le brocoli, les abricots, l’amarante
  • les légumes crucifères comme le brocoli, le chou-fleur, etc.
  • betteraves, radis, panais
  • les céréales complètes cuites sans gluten comme le riz brun, le millet, l’amarante, etc.
  • des légumes à feuilles vertes pour aider le foie à se désintoxiquer et à éliminer l’excès d’œstrogènes
  • les légumineuses telles que les haricots noirs et les lentilles
  • les aliments riches en bêta-carotène comme les carottes, les patates douces, les légumes à feuilles et les courges musquées
  • des herbes culinaires fraîches comme le basilic, la ciboulette, le persil, etc.
  • des tisanes aux propriétés soulageant le foie comme le chardon-Marie, l’artichaut et le pissenlit
  • des herbes comme la fucus de la vessie et la mousse d’Irlande
  • les acides gras essentiels comme l’huile d’olive, l’huile de pépins de courge, etc.

Un autre moyen très efficace de soutenir le traitement des fibromes est de consommer régulièrement du congee, une bouillie de riz. Mais à la place du riz blanc, utilisez un mélange de riz brun et de millet (50/50).

Vous trouverez plus d’informations et la recette dans mon article :

 

Congee: Bienfaits pour la santé et comment cuisiner cette bouillie de riz 

FIBROME UTÉRIN : TRAITEMENT PAR L’ACUPUNCTURE ET DES HERBES CHINOISES

Le traitement peut aider à réduire la taille des fibromes et soulager les symptômes qui peuvent survenir tels que: douleurs menstruelles, saignements intermenstruels, etc.

Réservez votre rendez-vous à Barcelone ou en ligne.

Congee: Bienfaits pour la santé et comment cuisiner cette bouillie de riz

Congee: Bienfaits pour la santé et comment cuisiner cette bouillie de riz

Le Congee: Bienfaits pour la santé et comment cuisiner cette bouillie de riz

Le Congee est une bouillie de riz curative utilisée comme médecine quotidienne pour maintenir une bonne santé et se soigner.

D’où vient cette bouillie de riz saine et simple à préparer ?

Cette bouillie ou gruau de riz soyeuse et savoureuse est un petit-déjeuner quotidien en Chine et dans d’autres parties du monde. Le Congee est aussi appelé jook, khao tom moo, et arroz caldo. Cette ancienne recette de Médecine Traditionnelle Chinoise est très efficace pour maintenir et traiter la flore intestinale. L’alimentation étant un pilier essentiel de la santé en Médecine Traditionnelle Chinoise, le Congee est très utilisé.

Quels sont les bienfaits pour la santé du Congee?

Pour être franc avec vous, vous avez probablement déjà mangé des repas plus savoureux. Cependant, cette simple soupe de riz est facilement digérée et assimilée, tonifie le sang et le Qi, harmonise la digestion, et apaise les inflammations. Il assure un équilibre optimal pour le Yin et le Yang, ce qui aide à maintenir une bonne santé. Si vous voulez détoxiquer votre corps, guérir votre flore intestinale, perdre du poids et améliorer la circulation énergétique, mangez cette bouillie de riz crémeuse de manière régulière.

Quels problèmes de santé peuvent être adressés avec le Congee? 

  • éruptions cutanées rouges telles que dermatite atopique, eczéma, acné
  • rétention d’eau (œdème)
  • surpoids
  • allergies alimentaires
  • problèmes digestifs, notamment brûlures d’estomac, selles molles, diarrhées
  • bouffées de chaleur
  • cellulite
  • endométriose
  • kystes, fibromes et myomes
  • infections chroniques de la vessie et infections des voies urinaires
  • maux de tête et migraines
  • problèmes de menstruation
  • infections pulmonaires récurrentes et allergies respiratoires
  • nez et sinus congestionnés

Quand devriez-vous éviter de manger du Congee?

  • pendant la grossesse
  • si vous avez un poids insuffisant ou souffrez d’anorexie
  • si vous avez les pieds gelés et vous avez toujours très froid
  • si vous souffrez de constipation chronique et de selles dures et douloureuses
  • lorsque vous vous sentez très faible et épuisé

Comment préparer un Congee?

Pour préparer un Congee, il vous suffit de laisser mijoter une petite quantité de riz dans une grande quantité d’eau pendant plusieurs heures (3-4 heures). 

Ingrédients

1 tasse de riz (environ 100g)

10 tasses d’eau

La proportion doit être de 1: 10. Si votre digestion est faible, prenez du riz blanc. Sinon, je recommande le riz complet. Prenez toujours du riz biologique pour éviter la présence d’arsenic dans votre riz. 

Équipement

Cocotte minute (nécessite moins de temps de cuisson, environ 1-2 heures) ou casserole avec couvercle. 

Comment cuisiner

  1. Combinez le riz et l’eau dans la cocotte.
  2. Porter à ébullition, puis réduire à feu doux et couvrir partiellement.
  3. Laisser mijoter pendant environ 3-4 heures (moins dans la cocotte minute). Remuez le Congee de temps en temps. Si la bouillie de riz devient trop dur, ajoutez plus d’eau.
  4. Servez dans un bol et dégustez avec une cuillère. N’ajoutez pas d’épices, de sel et de graisse.

Le Congee peut également être cuit à partir d’autres céréales en fonction des objectifs thérapeutiques.

Avec quelle fréquence dois-je manger du Congee?

Cela dépend des problèmes et des objectifs que vous avez. Vous pouvez remplacer l’un de vos repas quotidiens réguliers par un bol de Congee. Idéalement, le matin, entre 7 h et 11 h, car c’est le moment où la rate et l’estomac sont les plus actifs. La  bouillie de riz réchauffe le système digestif et constitue une bonne base pour que le corps absorbe les nutriments contenus dans le reste de la nourriture que vous mangerez tout au long de la journée.

Si vous souhaitez faire une cure de riz, mangez simplement le congee pendant 3 à 7 jours. Il faut au moins trois jours, car c’est pendant cette période que les bactéries intestinales se modifient. Pour aider davantage le corps à éliminer les toxines, il est recommandé de boire beaucoup d’eau chaude bouillie et de tisanes aux herbes en fonction de vos besoins. Si vous avez de légers problèmes d’évacuation des selles, faites tremper des graines de chia pendant la nuit dans de l’eau et ajoutez-les à votre Congee.

Êtes-vous prêt à vous investir pour traiter la source de votre problème ? Alors réservez votre session maintenant. Je suis impatiente de vous rencontrer !